Scp-087 & Scp-087b

 

 

En voilà des jeux étranges ! Scp-087 et sa suite Scp-087b ont le même concept, ce sont des simulateurs de peur.  Mais un simulateur de peur, ca marche comment au fait ?

      


La règle numéro un est de mettre le joueur mal à l'aise avant qu'il ne se mette à jouer. Pour cela le créateur de ces jeux indépendants c'est inspiré d'une légende urbaine sur le bunker Scp-087 censé être situé dans le campus d'une université aux Etats-Unis. La rumeur voudrait qu'il soit fermé par une lourde porte au mécanisme impénétrable et déguisée pour ressembler à un placard de concierge. S'il est aussi protégé c'est que son exploration antérieur aurait révélé la hantise de ce lieu. Les témoignages de divers étudiants décrivent l'endroit comme exigu et s'enfonçant sans fin dans le sol grâce à des escaliers et autres couloirs étroits. Le nombre d'étage demeure inconnu. Parait-il aussi que toute source de lumière serait absorbé freinant ainsi la progression des visiteurs. Mais le pire reste à venir… des sources audio révéleraient des pleurs d'enfants et des bruits dans les murs alors que les sources visuels feraient part de visages et de corps qui apparaitraient par intermittence.
Vous voilà maintenant dans l'ambiance…


La règle numéro deux est de limiter le gameplay pour maximiser l'immersion. En vue subjective vous ne pourrez que marcher lentement. Vous commencez derrière la porte du bunker et votre objectif sera de descendre le maximum d'étage. Rien de plus, rien de moins. Pas d'objet à trouver, pas d'arme, votre progression est directive, et ce n'est pas les quelques embranchements qui y changeront quelque chose.


La règle numéro trois est bien entendu de faire sursauter le joueur. Pour ça le simulateur ne va pas chercher bien loin : sons d'ambiances et screamer visuel ou auditif. Pendant votre descente apparaitra de temps à autres des yeux, des visages, des sons qui vous feront forcément sursauter si vous jouez dans le noir avec vos écouteurs. Quand un fantôme apparaitra, il suffira de reculer jusqu'à qu'il disparaisse, sinon c'est le game over ! Mais rassurez vous, le concept n'a de toute façon pas de vrai fin, après presque cinquante étages traversés vous devrez rendre l'âme à cause d'un spectre qui vous tuera quoiqu'il arrive dans la version b.


      

Pour pimenter le tout il est bon de savoir que les étages et les évènements horrifiques sont programmés pour se déclencher aléatoirement, chaque partie est donc différente…en théorie. Parce qu'en pratique, vous ne passerez clairement pas plus de 30 minutes sur ce jeu indépendant. Une fois votre première partie fini  les effets n'auront plus la même percussion et comme le fait de marcher et de descendre des escaliers n'est pas spécialement intéressant…vous n'y retoucherez surement plus jamais.

Si j'étais d'humeur taquine je dirais que scp-087 et scp-087b sont des simulateurs de randonné d'escalier… tient d'ailleurs je ne vous ai même pas parlé de la différence entre les deux jeux. Le second contient en fait plus de screamer que le premier et les couloirs sont aussi plus étroits, rien de plus...

Du coup si vous avez vraiment quelque minutes à perdre, téléchargez le, après tout c'est gratuit et disponible dans la partie "Telechargements" du site !

 

Description du jeu par Kyoledemon