Forbidden Siren

 

 

Le premier jeu Forbidden Siren fut un véritable succès critique, médiatique et économique. A tel point que, pour la commercialisation du deuxième opus, un film fut programmé simultanément dans les salles de cinéma ! Comme trop souvent, cette œuvre n'a pas quitté le territoire japonais. Le film est malgré tout parvenu à nous grâce aux fans qui se sont lancés dans des sous titre français de très bonne qualité. Merci à eux sans qui nous n'aurions jamais pu profiter de cette adaptation. Mais alors, au final, ça donne quoi…?

    

  

Commençons par le scénario. Opération marketing oblige, l'histoire se déroule sur la même île que dans Forbidden Siren 2, à savoir l'île Yamijima. Le passé de ce lieu est chargé d'histoire, en effet, la nuit du 3 août 1976 tous les habitants ont mystérieusement disparu… tous sauf un. Ce dernier, à moitié fou, répétait en boucle "La sirène sonne, n'allez pas dehors". Mais depuis quelques années la vie sur l'île a reprit son cours, de nouvelles personnes se sont installées et aucun fait marquant n'est venu perturber l'atmosphère paisible qui y règne. C'est d'ailleurs pour ça qu'un père de famille a décidé d'amener sa fille - Yuki Amamoto - et son fils pour passer un agréable séjour. Yuki s'occupe comme une mère de son frère à la santé fragile. Le voyage ne va malheureusement pas se passer comme prévu, à l'exception du médecin local, la communauté entière se montre hostile vis-à-vis des étrangers. Pire, d'inaccoutumés évènements vont perturber la petite famille alors que la sirène sonne à nouveau…

La trame du film va s'éloigner très rapidement de celle du jeu pour offrir une histoire inédite et originale. Les fans de la première heure seront d'ailleurs très déçus par le final qui tente d'offrir une explication rationnelle de la présence des Shibitos sur l'île. D'un autre coté le scénario préserve quand même une touche de fantastique qui embrouille les spectateurs lambda. Au final on ne sait jamais vraiment sur quel pied danser et en voulant satisfaire les deux parties le film n'arrive pas à se créer une véritable identité.

    

  

Sur le plan technique on a à faire à une production à petit budget, ça saute aux yeux immédiatement. Entre l'horrible filtre rouge qui déguise la vision des Shibitos et les maquillages de ces derniers… on n'est pas gâté ! Surtout qu'ils font leur apparition seulement dans le dernier quart du film, aïe ! Avec si peu d'action et d'effets spéciaux, tout repose sur le climat que dégage le film. Un climat plus étrange qu'horrifique, car non ce film ne fait pas peur. C'est bien un comble pour une adaptation d'un des jeux-vidéos les plus horrifiques de tout les temps... Mais si on admet ça dès le départ, alors on n'a pas de mal à entrer pleinement dans l'aventure vécue par les personnages. Et puis l'image est belle et sied à merveille l'ambiance insulaire, dû moins pendant la journée, parce que de nuit le rendu caméra est loin d'être bon.

Les acteurs principaux, sans être digne des plus grands, s'en sortent honorablement. Les plus perspicaces pourront d'ailleurs reconnaitre l'héroïne du premier film Ju-on : the Grudge. Leur personnage est suffisamment crédible pour qu'on s'attache un minimum à leur sort. A contrario les perso secondaires sont vraiment mauvais, je pense notamment au semi-fou de la cabane qui n'est absolument pas plausible !

Le film comporte aussi quelques clins d'œil aux jeux-vidéos. Une des musiques du deuxième opus est utilisée sur la scène du marché par exemple. Le policier ressemble également trait pour trait à celui du jeu ! Ce genre de détail est agréable et donne le sourire.

   

  

Pour conclure je vais essayer de clairement vous donner mon avis sur le film. L'ambiance huit-clos et mystérieuse de cette île maudite m'a beaucoup plu, je suis assez facilement rentré dans ce monde malgré quelques scènes vraiment mauvaises. C'est une petite série B sympathique je dirais. Par contre, si j'ose me mettre dans la peau d'un fan du jeu, alors cette adaptation est une hérésie totale, aussi bien au niveau scénaristique qu'horrifique. C'est raté en tout point de ce coté là. A vous de voir si vous serez indulgent ou non. Mais quoi qu'il arrive, souvenez-vous… quand la sirène sonne, on ne doit pas sortir !!!


Description du film par Kyoledemon

Aucune image dans la galerie