Nightmare Creature

 

 

Ce jeu sortie en 1997 par Kalysto sur la Playstation et la Nintendo 64 est avant tout un jeu d’action de type “beat’em’all” où la progression se fait en enchaînant des coups et combos sur des monstres de différent types, différentes grosseurs mais tous plus répugnant les uns que les autres. Bien que pour progresser vous devrez activer un levier ici et là, il n’y a pas d’énigme a proprement dit, et le jeu est très linéaire.

      


Le jeu se déroule au 19e siècle, Adam Crowley, sorte d’alchimiste fou, vient de lâcher sur la ville un virus transformant les braves gens en créatures de cauchemar, d’où le titre du jeu. Comme personnage vous aurez le choix entre Ignatius, se battant avec un bâton, ou Nadia se battant à l’épée et aussi beaucoup avec ses jambes. Bien que légèrement différent, l’aventure ne sera pas vraiment changé que vous preniez l’un ou l’autre. L’histoire reste franchement simpliste, avec peu de développement et se résumant a courser Crowley dans les niveaux. Le jeu étant sortie depuis plus de 10 ans, il m’est difficile de le juger graphiquement parlant, je dirai que pour de la PlayStation, c’est correct, pour de la N64, c’est passable. Le jeu contient pas moins de 18 niveaux, incluant 5 “boss”, et ils collent parfaitement à l’ambiance du titre. De nombreux rats se retrouveront dans les égouts, du brouillard a la surface, vous passerez par cimetière et autres lieux glauque, de ce coté le jeu livre la marchandise.


      

Niveau jouabilité, je suis partagé. D’un coté il est amusant de pouvoir démembrer les créatures a coup de pied ou d’épée, de même que le jeu vous offrira aussi parfois des items spéciaux comme un flingue pouvant tirer une seule fois, ou encore un bâton de dynamite pour vous débarrasser des plus gros ennemies, mais ou sa se corse, c’est au niveau de la difficulté. Même en mode facile le jeu est très dur. Les premiers niveaux se passent sans trop de problème, mais rapidement vous aurez épuisé vos items spéciaux, et par la suite la progression devient bien trop difficile. Les boss sont de vrai challenge, et vous aurez besoin de vos items spéciaux. Si vous en avez plus, se sera problématique. Je n’ai jamais réussis à finir le jeu sans utiliser le code de vie infinie, et selon moi sa ne devrais pas être le cas dans un jeu vidéo. Dommage franchement, car hormis se point, le jeu est très bien, possédant une bonne ambiance gothique, une bande sonore livrant la marchandise et bien que très simpliste, une histoire se laissant suivre sans problème.

Il est dur de noter le jeu aujourd’hui, vu qu’il a beaucoup vieillis, donc je le noterai selon mon appréciation de l’époque. Je crois qu’il mérite un 13/20, perdant beaucoup de point sur sa difficulté de jeu beaucoup trop élevé, qui ne s’adapte pas au joueur de base qui n’est pas fervant de gros challenge.

Description du jeu par Destro