Imprimer le test Télécharger le test en PDF

The Darkness

 

 

Développé par Starbreeze Studios et édité par 2K Games, The Darkness est un FPS sortit en France le 29 juin 2007 sur Xbox 360 et PS3. Après son 21eme anniversaire Jackie Estacado fait connaissance d’une créature : le Darkness, qui est-elle au juste ? C’est une entité maléfique qui déteste la lumière et qui adore le mal, ce pouvoir maléfique se manifeste quand Jackie le héros atteint l'âge de 21 ans. Elle est armée de deux tentacules qui comportent des dents aiguisées comme des rasoirs. Elle a également la possibilité d'invoquer des Darklings (créatures cruels et adeptes de l’humour noir) qui vous filerons un coup de main contre les sbires de votre oncle, parrain de la famille Franchetti, qui souhaite votre mort.

      


Graphiquement le jeu est beau à regarder, les effets de lumière sont bien réalisés et on peut noter que toute source de lumière (lampe, lampadaire) peut être détruite. Les mouvements du visage sont très limités, et, autre bémol technique, le moteur graphique commence doucement à vieillir (il été déjà utilisé sur Chronicles of Riddick en 2004, précédent jeu de Starbreeze). Malgré tout, le jeu reste très joli.

The Darkness se différencie par rapport aux autres FPS classiques grâce au Darkness, principal atout du gameplay du soft. Nous pouvons interagir avec lui comme on le souhaite sauf qu’il faut pour cela se trouver dans l’obscurité. Le Darkness ne sert pas qu’a vous tenir compagnie loin de là, vous pourrez grâce à lui invoquer les Darklings en allant sur des portails prévus à cet effet. Attention toutefois, ces portails ne se trouvent pas de partout. Pour en revenir aux Darklings, sachez tout d’abord qu’il y en a quatre sortes :

- Les massacreurs : ils servent à tuer vos ennemis en utilisant tous les moyens possibles et disponibles se trouvant prés d’eux.

- Les mitrailleurs : armés de leur gatling, ils se feront une joie de mitrailler vos ennemis.

- Les kamikazes : ils sont prêts à se sacrifier pour vous débloquer le passage ou pour anéantir un groupe d’ennemis trop encombrant.

- Les tueurs de lumières : eux, ils sont chargés de détruire les sources de lumière pour que vous soyez puissant.

Le Darkness possède quand à lui plusieurs types de pouvoirs comme par exemple l’ombre rampante qui vous permet de contrôler une de ses deux tentacules pour tuer vos ennemis furtivement ou pour ouvrir des portes inaccessibles en temps normal. Il est aussi possible de dévorer le cœur de vos victime, ce qui permettre d’augmenter le pouvoir du Darkness. La prise en main se fait rapidement et ce même si les déplacements de Jackie sont assez lents. L’alternance entre le démon et vous se fait sans difficultés. La durée de vie se situe entre 10 et 15 heures de jeu (moyenne respecté) sans compter les quêtes annexes qui rajouterons facilement 5 heures de plus pour débloquer tous les bonus. Si la durée de vie vous semble trop courte, vous pourrez toujours jouez en ligne même si le multijoueur est buggé et sans grand intérêt.


      

La bande-son est excellente, que ce soit les bruitages ou la musique, tout nous plonge dans l’ambiance délicieusement glauque et sombre de The Darkness, Notons tout de même (et cela devient très fréquent dans les jeux vidéos) l’absence d’un doublage français qui est assez dommageable même si la version original est de très bonne facture. Ce petit soucis en amène un autre, les sous-titres du jeu sont vraiment minuscules et il vous faudra une paire de jumelles si vous voulez y jouer tranquillement allongé dans votre lit.

En conclusion, on peut dire que The Darkness, qui est désormais disponible à quarante euros, est un très bon divertissement que nous vous conseillons fortement à moins que vous ne préfériez G.I.G.N de chez Davilex pour une petite quinzaine d’euros ^^

Description du jeu par Zombiedu05 et XthedarkX