Imprimer le test Télécharger le test en PDF

Echo Night

 

 

Proposé le 13 Août 1998 par From Software au Japon, puis adapté en mars 1999 par Agetec pour le marché américain, le jeu vous met dans le peau de  Richard Osmond, un jeune homme qui reçoit une lettre de son père décédé incluant un bien funeste héritage : une clé qui va l’envoyer dans plusieurs époques du passé, et notamment sur le paquebot "Orpheus" à bord duquel se déroulera la majeure partie de l’histoire, mais également dans une mine d’or et, pour conclure, dans un casino.

     

  


Il aura fort à faire avec les esprits  rencontrés qui sont de deux sortes : carrément maléfiques, ou des âmes en peine (au nombre total de 26)  que vous serez bien inspiré de lui faire secourir si vous voulez connaître les trois fins. Pour contrer les premiers vous devez courir jusqu’à trouver l’objet ou l’article approprié, sinon point de salut ! Mais c’est à ce prix que vous découvrirez la vérité sur le père du héros…  le jeu se termine en environ cinq heures si l’on joue de manière linéaire, mais bien plus si l’on prend le temps d’accomplir toutes les quêtes annexes destinées à soulager les souffrances des esprits errants.

Pesante  ambiance donc dans des environnements variés, associé au  moteur 3D des fameux "King’s field" _ la lenteur de celui-ci ajoutant au sentiment d’angoisse, car même s'il est possible accélerer en appuyant sur une touche lorsqu’on est poursuivi, on ne va pas jamais bien vite !


Description du jeu par Zombieater

Aucune image dans la galerie