Imprimer le test Télécharger le test en PDF

Neverending Nightmares

 

 

De l'horreur graphique, voilà ce que propose Neverending Nightmares. Alors, qu'est-ce que c'est exactement ? Le but consiste à évoluer dans un environnement en deux dimensions en joignant un point A à un point B. Nul besoin de fouiller les décors, d'emmagasiner des objets ou de combattre des monstres. Il faut simplement se laisser plonger dans une ambiance particulière, se laisser bercer par la douce musique et savourer les environnements au style crayonné.

     

  


Tout commence quand notre héros se réveille dans son lit suite à un affreux cauchemar. Il se met alors à arpenter sa demeure… mais ses horribles rêves semblent ne pas être finis. Le scénario pourrait tenir sur deux lignes, pourtant il tiendra le joueur en haleine pendant deux bonnes heures, lui laissant malgré tout quelques indices pour deviner le twist final qui est en fait triple selon les rares embranchements proposés par le soft.

Au cours de ses pérégrinations ô combien contemplative, le joueur aura malgré tout à se mesurer à des monstres. Ceux-ci variant selon les lieux explorés. Mais ici, point de combat, simplement de la fuite. Le système de cache-cache est réduit à son simple appareil tant les cachettes sont peu nombreuses, peu variées et faciles d'accès. Cela dit ce n'est pas plus mal car le héros est extrêmement lent dans ses déplacements et il s'essoufle rapidement lorsqu'on le met à la course.

     

  

Tout réside vraiment dans le visuel et l'atmosphère. Et franchement, ça fonctionne bien. Le côté malsain se fait ressentir et comme dans "Silent Hill Shattered Memories" tous les éléments dans ce jeu ont une signification scénaristique particulière. Alors si vous aimez les devinettes, ou si les libres interprétations vous tire un sourire en coin sur votre visage, nul doute que vous allez aimer passer du temps dans ces divers niveaux.


Description du jeu par Kyoledemon

Aucune image dans la galerie