Imprimer le test Télécharger le test en PDF

Hungry Ghost

 

 

Après l'impétueux Extermination, c'est à une aventure intimiste que nous convie Deep Space avec ce jeu sorti en Juillet 2003 au Japon, et là-bas seulement. Il nous place dans la peau d'une pécheresse ou d'un pécheur, au choix, à qui est donné une ultime chance de sauver son âme. Pour cela elle/il devra traverser une sorte de purgatoire directement inspiré du monde des gaki, créatures de la mythologie bouddhiste tourmentées par la faim _ d'où le titre du jeu _ et traditionnellement représentées comme des fantômes se nourrissant de sang, de placenta ou d’excréments humains.

     

  


Au niveau du gameplay, ce jeu se caractérise par une absence totale de déterminisme: vous ferez de fréquentes rencontres et serez tout aussi souvent amenés à choisir des réponses, mais elles n'entraîneront aucun effet immédiat sur le déroulement de l'histoire; ce n'est qu'à la fin de celle-ci que vous saurez si vous avez réussi à sauver votre âme ou si, au contraire, vous allez être précipité en enfer, cette fois sans rémission. Les temps de jeu sont donc très variables, selon les choix pour lesquels vous aurez opté.

Techniquement, il se joue à la première personne. Vous vous déplacez à l'aide du stick analogique L3, et interagissez avec votre environnement par le R3, en dosant vos efforts par pression; et pas seulement pour donner des coups avec votre arme, mais pour s'emparer des objets, car certains sont piégés: il convient donc de pousser doucement en avant, puis vivement en arrière dès qu'on les a saisi ! Lorsque vous arrivez, en fin de périple, aux "Portes du Jugement", les spectres présents décident de votre sort, et ce en fonction de chaque action par vous commise, de chaque ennemi rencontré, de chaque objet pris ou laissé tout au long du déroulement du jeu...


Description du jeu par Zombieater

Aucune image dans la galerie